Winbiz

Innover est finalement assez simple ! Voir synthèse musicale en fin de billet.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Innover, s’adapter, changer ce qui doit l’être est pour beaucoup d’entre nous devenu un impératif. C’était une mode il y a encore quelques semaines; il s’agit désormais d’une nécessité.

J’ai consacré la majeure partie de ma vie professionnelle à « innover ». Conscient du probable besoin d’adaptation de beaucoup, voici trois astuces qui vous seront utiles pour « entrer dans le neuf » plus facilement.

  • Fixer un cap. On ne change pas « par principe » mais pour résoudre un problème ou améliorer ce qui doit l’être. Il convient de clarifier le cadre de cette innovation en la limitant, en détaillant les bénéfices espérés.
  • Sécuriser. La sécurité est un catalyseur de l’innovation. Changer implique d’aller à tâtons et de commettre des impairs. Vos collègues oserons plus s’ils se sentent en sécurité. Vous et vos équipes corrigerez plus rapidement d’éventuelles maladresses liées à ladite amélioration si vous vous sentez en sécurité.
  • Recycler. A moins que vous ne soyez chercheur, les innovations à votre portée sont – en fait – assez banales. Dans la grande majorité des cas, innover revient à recycler des concepts anciens, à faire évoluer l’existant, à retravailler ce qui peut et doit l’être.

En résumé, il convient pour favoriser l’innovation de fixer un cap, de rassurer et de prendre conscience qu’on (s’)adapte plus qu’on invente. Une élégante douceur applicable à soi-même ainsi qu’aux autres.

Synthèse musicale. Un morceau célèbre de Vivaldi retravaillé – recomposé dit le titre de l’album – par l’excellent Max Richter. Les immobiles et les statiques sont plus en danger que jamais. Bougez, dans la joie.

Pascal Eichenberger